Back from the Land of Happiness

Je suis de retour de vacances.
Trois semaines bien trop courtes que j'ai passé… à ne rien faire.
A absolument rien faire. Nada. Nib. Que dalle.
Le pied absolu. Le calme absolu. – sauf quand mes camarades de vacances s'amusaient à passer du Fatal Bazooka… Trois fois par jour pendant deux semaines… – Bref, le bonheur…

Si…
J'avoue… J'ai osé faire une chose.
J'ai lu le manuscript d'un très bon ouvrage.
Et j'ai compris pourquoi je ne pourrais être éditeur de SF&F en France… Parce que moi, j'adore ce livre… Alors que tous le refusent car trop "OVNI"… Je ne comprends pas déjà le terme OVNI… C'est de la Fantasy… – Je sais, c'était facile à faire comme remarque débile… Mais j'ai craqué. – Je ne comprends pas qu'on puisse refuser ce livre alors que l'on a osé publier la très mauvaise deuxième trilogie de… – Oui, c'est dans votre direction que je regarde les gars… Pour moi, c'est la seule fois où vous avez vaiment pris les lecteurs pour des cons… (Bon… Ca a marché  et c'est bien… Mais…) –
Je disais donc que je ne comprenais pas pourquoi ce manuscript était refusé. C'est tellement au-dessus de 95% de ce qui sort en Fantasy française… Ca foutrait un bon gros coup de pied au cul au milieu…
Mais bon… Je suis pas éditeur… – J'aurais des couilles, et du temps, je le deviendrais juste pour vous prouver combien vous avez tord… –

 Bref…
A part lire, j'ai aussi… Ben, rien foutu pour mes idées à la con, ne progressant que de trois lignes sur cette saloperie d'elfe. Et laissant à l'état de brouillon les deux / trois idées que j'ai pour…
Je n'étais pas dans le bon état d'esprit… Trop de bonheur…
Mais bon, comme j'ai recomencé le travail, et passé un week-end de merde en famille – la Hargne est revenue et je sens que ça va aller mieux.
Et que l'elfe va passer au second plan le temps que je bosse sur … vu que…

 

P.S. : Et je recommence ma bon dieu de psychanalyse sur ce bon dieu de blog… 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.