Brûlez, hérétiques !

En ce beau jour de la Saint-Valentin, j’aurais voulu enfin réussir à finir mon petit article sur mon utilisation – pouf pouf- des sites de rencontres.
Hélas, hélas… Le boulot, la santé et ma flemmardise ne me permettent pas de le terminer dans les temps.

Quand bien même, cela me permet de lancer un cri de haine.

Un cri de haine envers tous les idiots, trous du cul, fainéants, incompétents et autres branleurs du même acabit qui massacrent notre belle langue française, sous de fallacieux prétextes tels que “C’est juste un SMS”, “C’est juste un MP”, “C’est juste un mail”, “C’est juste un message sur un forum”, “C’est juste un commentaire sur un blog”…
Je parle ici des abrutis qui se moquent éperdument de notre langue, pas de ceux qui font des petites erreurs d’inattention ou des petites coquilles.

Premièrement, bande de connards, pour moi, ce genre de comportement lors de la rédaction d’un message est un manque de respect total et absolu de l’interlocuteur que vous avez en face.

Ensuite, vous contribuez ainsi à l’appauvrissement culturel et intellectuel que notre belle société connaît actuellement. De par votre manque d’effort, de par votre lamentable renonciation, vous montrez l’exemple inverse. Vous montrez que le respect de la langue n’est même pas digne d’un effort minimal. Que même cette petite chose ne vaut pas la peine de se battre. Et qu’ainsi, nous pouvons baisser les bras pour tout.

Debout les morts ! Venez pourfendre vos descendants qui cèdent aux sirènes de l’inculture et du facile !

Je ne prétends pas ne pas faire de fautes. Je ne prétends pas ne pas faire de coquilles. Mais j’essaye de me relire le plus possible. Et à chaque fois, j’essaye de corriger mes fautes et de ne pas mourir de honte.
En attendant, veuillez recevoir, bouffons écrivant des commentaires inintelligibles ou envoyant des messages privés bourrés de fautes, la plus profonde expression de mon mépris.

Toute faute dans ce message me vaudra dix coups de fouet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.