Communiquer sur ses échecs

Il est un exercice que peu apprécient : communiquer sur ses échecs.
Aujourd’hui, je me dois de le faire.

Il y a plus ou moins un an, je décidais de faire pour ce blog un dossier sur le livre électronique. J’ai commencé à travailler dessus, à prendre des renseignements, à me documenter, à rédiger, à interroger des lecteurs, un éditeur, un auteur, etc…

Pour finalement aboutir à… rien… Si ce n’est un vague sommaire publié sur ce blog et un document word d’une trentaine de pages… Et un bonne quarantaine de mails contenant des références vers des sources qui me paraissaient pertinentes.

Pourquoi ça n’a pas abouti ? Parce que je n’avais soudain plus le temps ? Parce que je n’avais plus l’envie ? Parce que je suis une grosse faignasse incompétente ? Parce que glou ? Bref, je n’en sais rien…

Il ne me reste plus qu’à m’excuser auprès des personnes qui avaient eu la gentilesse de répondre à mes questions stupides.
Et à me faire seppuku.

1 réflexion sur « Communiquer sur ses échecs »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.