Game that sucks : Fallout 3

Je suis un « rabidfan » – fan enragé –  de Fallout, lasérie de jeux de rôle post-apocalyptique. J’ai passé des centaines d’heures surFallout 1 et 2, les finissants des dizaines de fois, arrivant à trouver denouvelles choses à chaque fois, expérimentant toutes les possibilités donnéesaux personnages, etc, etc, etc… Un fan enragé quoi. – Nous oublierons ici le très médiocre RPG tactique Fallout Tactics etle nullissime Fallout Botherhood of Steel sorti sur console. Ces deux opusétant considérés comme des erreurs majeures et totalement incohérents avec les deuxpremiers jeux. 

Ces deux jeux étaient réaliséspar Black Isle Studio, qui a, entre autres, travaillé sur la série Baldur’sGate. Malheureusement, il y a de cela quelques années, l’éditeur – car dans ce milieu, c’est un studio quiréalise et un éditeur qui distribue / fait la promotion d’un jeu, etaccessoirement, en tire toute la gloire – de cette série a entamé un viragequi l’a amené à sa perte, n’étant plus aujourd’hui qu’une coquille vide et larisée de tout le milieu. Il a, entre autres, dissout Black Isle alors que lestudio travaillait sur ce qui aurait du être Fallout 3 – nom de code Van Buren-. Bref, depuis dix longues années, les fans de Fallout sont en manque.

Il y a quelques temps, l’éditeurdécida que pour se faire un peu d’argent, il pouvait vendre des licences.Notamment, celle de Fallout. Ainsi, Bethesda – réalisateur de la série de jeuxde rôle Elder’s Scroll – a récupéré les droits pour réaliser 3 jeux Fallout. Etsurtout, la production d’un nouveau Fallout 3 commença. Les fans en furentheureux. Pour un temps.

Et oui. Bethesda a rapidementannoncé son attention de moderniser Fallout et, surtout, de le faire à sasauce. Les Fallout initiaux étaient des jeux de rôle en vue 3D isométrique. Les combats sedéroulaient en tour par tour. Les thèmes abordés, le ton, tout y était nonpolitiquement correct. Bethesda décida d’utiliser le moteur – graphique et technologique– de sa dernière itération de la série Elder’s Scroll – Oblivion. D’où un débutde malaise, car ce jeu est en vue première personne et les combats sont en temps réels. De plus, l’une des critiquesqui était apparue rapidement à propos d’Oblivion, c’est que le développementsimultané de la version pour console et pour PC avait résulté d’une interfacetotalement inadaptée au PC. Enfin, franchement, dans Oblivion, les personnagessont moches…

Mais bon, ne commençons pas àavoir trop de préjugés sur Fallout 3. Bethesda annonçait son intention deconserver le plus important, à savoir l’univers, l’ambiance, les fins ouverteset de faire attention à faire une interface améliorée pour le PC et de mettreen place un pseudo système de semi tour par tour pour les combats, activabled’une seule touche par l’utilisateur.

Les différentes vidéos sur le netqui ont ponctuées le développement de ce jeu ont malheureusement mis un termerapide à mon enthousiasme pour ce jeu. Ce que l’on pouvait craindre de pireétait en train de se produire… Fallout 3 allait être un espèce de FPS – jeu derôle sans âme pour console…

Et le jour de sa sortie, lacatastrophe est apparue en plein jour…

Fallout 3 est le pire qu’ilpouvait arriver à cette franchise… Une espèce de FPS matiné de quelqueséléments de jeu de rôle, ayant des éléments de l’univers Fallout et ayant étédéveloppé pour les nouveaux joueurs… Ceux qui ne savent pas jouer, ceux pourqui il faut ajuster la difficulté au moindre combat, ceux qui ont besoin d’unpetit marqueur sur la boussole pour savoir où est la prochaine étape de laquête – ce qui tombe bien, parce que ça ne se foule pas dans les détails lorsde l’obtention des quêtes…

Comme dans les précédents opus de Elder’s Scrolls, et aucontraire des premiers Fallout, la création du personnage est intégrée àl’histoire. Rigolo une fois, pas deux. Se farcir les mêmes cut-scènesinintéressantes, la même fête d’anniversaire pour les dix ans du personnage, lemême quizz débile pour soit disant déterminer vos compétences principales,c’est totalement ridicule. Vous faîtes aussi connaissance avec la bouse qui vavous servir d’interface. A savoir un PipBoy 3000, qui a plus l’air d’un PipBoy0.5 tant les régressions par rapport aux deux premiers Fallout sont énormes. Etsurtout, bien qu’ayant testé le jeu sur un PC, c’est une belle interface pourconsole que j’ai eu… Qui ne tient absolument pas compte de la résolution danslaquelle je joue…  Si au moins on pouvaitpasser rapidement tout ça pour se retrouver directement au vrai début del’histoire – votre départ de l’Abri 101 – ce serait parfait. Les conditions devotre départ sont d’ailleurs le premier moment où vous pouvez commencer àcombattre.
Et là… C’est le drame… En mode FPS, avec 35% de compétence en «armes depoing », j’arrive pas à toucher un putain de cafard mutant à 10 mètres. Jesais quand même viser merde… Ayant joué contre des anciens participants à destournois nationaux de FPS, je sais quand même distinguer quand un tir est loupéà cause de mon manque de skill et quand un tir est loupé parce que ce putain dejeu estime qu’avec 35% en compétence, je ne peux pas toucher. Je passe donc aumode « tour par tour ». Et là, à la même distance de la cible,l’interface me dit que je  suis capablede toucher à 95%… What the Fuck ??? Et ça touche…  Malheureusement, ce mode est complètementmerdique. Vous planifiez vos actions, genre quatre balles dans la tête d’unpillard, et vous les regardez s’exécuter dans un mode cinématique lent et buggé– franchement, des fois, la caméra part totalement à l’ouest et vous ne voyezrien. Ce mode est aussi assez mal foutu dans le sens où, à trois mètres, avec88% de chance de toucher, en visant un pillard de l’autre côté d’un muret, vousmettez tous vos tirs dans le muret. Par contre, avec 47% de chances, à vingtmètres, vous arrivez à toucher les antennes d’une fourmi de la taille d’unchien… Bref, du grand n’importe quoi…

Concernant les dialogues, ceux-ci sont inintéressants, avecune interface lamentable et grossière, qui vous affiche avec un bon grospourcentage vos possibilités de mentir, convaincre, etc… D’ailleurs, lepourcentage de sert à rien, tant le résultat d’une des ces actionsparticulières semble être le pur fruit du hasard.

Le crochetage est un mini-jeu débile. Il est fortementconseillé d’avoir déjà effectivement crocheté une serrure dans la réalité pour réussir…

Un concept de boss de fin de niveau a été introduit… Genre,vous finissez une partie importante de la quête principale en vous rendant dansun lieu, vous trouvez un lance-mini-bombes-nucléaires, et là, un bestiau de 10tonnes vous tombe sur le râble…

L’IA est défaillante, l’histoire ridicule, les sous-quêteslamentables… L’action se situe dans un monde post-apocalyptique et ils ontréussi à faire en sorte que tout paraisse avoir été ciré… Et je peux continuerlongtemps à trouver des défauts à ce jeu…

Franchement, Fallout 3 est une énorme déception. Il n’a rienà voir avec les deux premiers opus. Il faut se rendre à l’évidence. La licenceFallout est morte. Bethesda vient de lui porter le coup de grâce. J’avaisacheté Fallout 3. Jamais je n’achèterais une éventuelle suite.

Fallout 3 sucks… Big time…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.