Il y a dix ans…

… naissait Bragelonne.
Et à l’époque, je dois dire que  je n’y avais pas vraiment prêté attention. Voire même, je n’en avais pas entendu parler.
Puis ont commencé à apparaître les premiers ouvrages dans les rayons des librairies. On peut dire qu’ils sortaient clairement du lot à l’époque. Des Grand Format avec des belles couvertures, des vraies couvertures, ça faisait un choc. Mais, étudiant à l’époque, je n’intéressais surtout aux ouvrages accessibles à ma bourse : les poches.
Et puis, entre fin 2000 et début 2001, j’ai eu, malheureusement pour lui, un type qui écrit des livres avec des loups dedans comme prof. Dont son tome 1 sortait juste au moment où mes cours avec lui se terminaient. J’ai acheté et j’ai bien aimé. J’ai commencé à regarder plus attentivement les sorties de cette petite maison d’éditions. Notamment un auteur qui s’appelait David Gemmell. J’avoue, mon premier Gemmell, je l’ai acheté en poche en VO. Malgré la bonne presse, je ne voulais pas tenter un nouvel auteur avec un Grand Format hors de prix. – Oui, à l’époque, je trouvais ces livres hors de prix. – Et encore une fois, j’ai aimé. Et j’ai commencé à acheter du Bragelonne de temps en temps. – Les indemnités de stage, ça aidait un peu –
Et puis, fin 2001, début 2002, j’ai eu comme prof le type qui éditait le type qui écrivait des bouquins avec des loups dedans et qui traduisait aussi Gemmell. Qui, entre autres, m’a collé un 14 que je ne méritais pas vu la médiocrité de ma copie et fait découvrir Fantasy.fr – première version –. Site que j’ai commencé à fréquenter de manière un peu trop assidue. Et puis, un jour, je ne sais plus comment, je me suis retrouvé à dire que si Bragelonne éditait Le Fléau de Chalion, de Loïs McMaster Bujold, je filais mon âme au grand Névant. Et que fit ce sinistre personnage ? Et bien il répondit par un lien, vers le site de sa maison d’éditions, qui annonçait justement qu’elle comptait sortir cet ouvrage. – Les enfants, c’est pour cela qu’il est toujours important de faire des recherches avant de poser une question "bête" ou de faire cette sorte de marché stupide… –

Et puis… Et puis, j’ai fuis au Canada pour éviter de perdre mon âme… – Le pire, c’est que je n’ai jamais du lire Chalion en VF du fait que jeme suis retrouvé chez les caribous au moment de sa sortie en France. –  Vaine tentative de me soustraire à l’inévitable… D’abord, parce que j’avais désormais de l’argent pour m’acheter plein de Bragelonnes. Je me souviens encore d’un retour de vacances passées en France avec deux sachoches bourrées à craquer et le fond de mon sac de voyage constitué d’une couche épaisse de livres. Et puis c’est là aussi que j’ai commencé à fréquenter – beaucoup trop encore une fois – le Forum. Et d’y rencontrer plein de gens géniaux. Et de me retrouver à modérer leurs conneries. Et ça dure… Quasiment depuis six ans maintenant…

Et puis Milady a fait son apparition, me permettant de découvrir que je n’étais pas normal vu qu’il m’arrive d’aimer la bit-lit. – Et puis les poches, mon portefeuille aime. – 
Et puis Graphics est arrivé, avec Royo, Empowered, Welcome to the Jungle et Scott Pilgrim, me replongeant un peu dans l’univers des comics américains que j’avais laissé tombé. – Mon portefeuille vous déteste. –

Bref, que dire ?
Merci.
Merci d’exister. Merci pour tout ce que vous faites. Merci de vous en prendre plein la gueule pour essayer de développer le plus possible le milieu de l’imaginaire.

Merci !

3 réflexions sur « Il y a dix ans… »

  1. tu sais quoi mon Kettch ?
    tu es un grand nounours sentimental!
    mais tu as raison
    Bon anniversaire brage et merci 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.