Journée de travail ?

De quoi parler en cette belle journée de travail forcé pour financer les diverses aides aux personnes âgées ?

Et bien, déjà, du temps.
Belle journée ???
Il fait un temps de merde…

Travail forcé ?
Quel travail ? Aujourd’hui, six français sur dix ne sont pas au travail.
Personnellement, je ne suis pas au travail, pour plusieurs raisons :
–    Pour moi, la Pentecôte est une journée fériée. Je ne suis pas croyant, mais merde… C’est pas parce que le gouvernement a merdé dans la gestion d’une canicule que je vais me priver d’une des rares journées au je ne travaille pas dans l’année.
–    Le client pour lequel je bosse a donné sa journée à tous ses employés, et les locaux sont fermés. Donc je ne peux pas travailler.
–    Il me restait un RTT employeur à prendre pour solder mes vacances. Ca tombe bien, vu que mon patron ne voulant pas me voir traîner au siège social, il m’impose ce RTT.

Financer des aides aux petits vieux ?
Allons… Franchement, vous croyez réellement que l’argent perdu par les entreprises et les salariés ira effectivement à des aides pour les petits vieux qui meurent dans la solitude au moindre coup de chaleur – va y avoir du cadavre cet été si jamais le beau temps revient – et finissent bouffer par leurs chats. – Faut que je pense à nourrir le mien…. –

Journée bizarre.
Journée de travail imposée par le gouvernement, mais où les écoles sont fermées, la SNCF se considère comme étant un samedi  Très intéressant comme concept… On tente de nous imposer le travail, mais en même temps, on n’impose pas le travail aux fonctionnaires et on fout dans la merde tous ceux qui veulent travailler…

Allez… C’est pas tout ça, faut faut que je retourne ronfler. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.