Leçons à tirer des Imaginales

        Se dire que j’aurais l’envie / letemps de faire un message par jour du festival sur le blog est de la pureconnerie.
        
Arriver à dormir tard le matin à l’hôtelest impossible vu l’isolation phonique défaillantes des portes.
        
Il va falloir plus de Sauternespour le prochain pique-nique.
        
Pour les restos, il va falloirfroisser des susceptibilités. Tourner en rond pendant des heures – j’exagère-, pour changer un certain nombre de fois de restos en cours de route, voirle groupe grossir – trop grossir –, c’est marrant une fois… pas quasimentà chaque repas.
        
Apparemment, à chaque premierresto que je fais chaque année aux Imaginales, je mange en partie avec des gensque je ne connaissais pas avant.
        
Le resto bio Sens & Découverteà Epinal est très bon. Va falloir y retourner.
        
Jean-Claude Dunyach fait unexcellent foie gras et des excellents magrets fumés. Même si je préfère le foiegras de Draco.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.