On ne choisit pas sa famille…

Mais on choisit son lance-flamme.
Telle est la conclusion inévitable à laquelle j’abouti après avoir passé un week-end avec la branche la moins pire de ce qui me tient lieu d’arbre généalogique.
Week-end qui s’est achevé – en m’achevant – par des problèmes de circulation ferroviaire.
1- Des personnes suicidaires pour la SNCF, bloquant tout le traffic dans le coin où j’étais. – Peuvent pas faire ça chez eux franchement… Tiens, ça me fait penser, faut que je refasse mon noeud au bout de mon cable réseau moi… –
2- Des personnes sur la voie pour la partie RATP. – Bis repetitam… –

Et après, vous enchaînez – parce que vous y êtes tenus par contrat… Et que le chat veut des croquettes… Quoi que… Ca peut survivre combien de temps un chat en bouffant un cadavre humain ? – par un job inintéressant, dans un environnement pourri, avec vous ne savez pas quoi à faire vu que votre collègue est pas là aujourd’hui et n’a pas pris la peine de vous laissez un petit mail vous disant ce qu’il avait fait le vendredi – lâchement déclaré en maladie – et ce qu’il y a à faire sur les différents projets pour les faire progresser… Ou régresser…

J’ai une de ces envies de tout plaquer et de me barrer loin…
Je sais pas…
Au fond d’une grotte, à crever la faim et à méditer…
Sur une île déserte, à crever de malnutrition, de scorbut ou autre…
Entrer dans les ordres – Mais bon, il y a un petit problème de croyance – et me faire moine…

Punaisse, je haïs le mois de Novembre… Et celui de Décembre…

2 réflexions sur « On ne choisit pas sa famille… »

  1. ça doit être la saison pour les “incidents de personnes”. Deux trains ce week, deux “incidents”, dont un avec flicaille blocage des voies pendant plus de 2 heures.
    Je compatis.
    Mais pense au chat. Un cadavre, ça lui tiendra quelques jours, mais une fois que c’est faisandé, il n’en voudra pus hein.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.